Vous êtes ici : Accueil > Randos > le verdon par aiguines( les cavaliers, sentier de l’imbut, baou beni, (...)
Publié : 29 juin 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

le verdon par aiguines( les cavaliers, sentier de l’imbut, baou beni, sentier vidal)

7 votes

le circuit IGN

Circuit très difficile de 7 heures : cette rando a été inspirée par le site visorando.

Deux façons d’arriver au départ de la randonnée, soit en passant par Comps-sur-Arturby ou par Aiguines. Que ce soit l’un ou l’autre choix, il faut prendre la D71 qui relie ces deux villes. Se garer au parking de l’Hôtel/Restaurant les Cavaliers .

Prendre la direction d’Aiguines jusqu’au panneau en bois, usé par le temps, qui indique le départ de la randonnée : le Chemin de l’Imbut .
Commencer la descente par le GR99 jusqu’au Verdon. Attention sol glissant, avec un dénivelé d’environ de 300m, compter 30min.

Arriver en bas des gorges, prendre sur la gauche jusqu’à la passerelle de l’Estellier. A ce moment , laisser la passerelle sur votre droite et donc le GR, pour continuer le long du Verdon. Cette partie ne présente pas de difficultés mais attention la roche peut être glissante. Sur la gauche vous apercevrez une immense « Baume », qu’il est facile d’atteindre pour prendre des photos.

Après avoir parcouru ce sentier dans les bois, composés notamment de gigantesques frênes, arrivent les premières difficultés avec des passages équipés de câbles qui surplombent les gorges. Sur un passage en surplomb, vous admirerez le « célèbre cade », un genévrier qui, parait-il, est vieux de plusieurs milliers d’années. Attention, pour les personnes sujettes aux vertiges, la concentration est de mise. Lors de ces passages aériens, vue imprenable sur le Verdon d’un joli bleu turquoise.( à votre gauche, un abri qui est en fait une grotte d’au moins 15m de profondeur)

Descendre au niveau du lit de la rivière pour atteindre un étroit passage creusé dans la roche sous une voûte, passage sécurisé de câbles, servant de main courante. La roche est lisse et patinée donc très glissante. Cette partie de la randonnée est assez atypique.

Ensuite vous pourrez admirer un lieu magique d’une part par le contraste des couleurs de la roche et de l’eau et d’autre part par la beauté du relief. En effet à cet endroit, nommé le « Styx » (fleuve qui mène aux enfers dans la mythologie), le canyon se rétrécit et vous apercevrez de grandes vasques et marmites formées par le torrent au fil des siècles.

Puis vous atteindrez de nouveaux passages aériens sécurisés par des mains courantes. Rester vigilant, la roche est glissante et en léger devers par endroit. Ces passages ont, au vu des infos recueillies, été creusées par la main de l’homme, c’est le passage du « Maugué » (mauvais gué).

Ensuite, le sentier monte dans le bois pour parvenir au croisement du départ du Chemin Vidal, que vous emprunterez au retour.

Prendre le chemin sur la droite en direction de l’Imbut comme l’indique la pancarte au croisement. Vous arrivez à une plaque commémorative. Vous êtes à l’Imbut. Descendre sur la droite jusqu’à la plage de galets.

Deux possibilités s’offrent à vous : soit votre randonnée s’arrête ici et vous faites demi-tour, soit vous continuez jusqu’au Baou Béni (le « bout du monde »).
Cette seconde option est tracée sur la carte. Attention cette dernière partie est dangereuse et demande une certaine condition physique et habilité. Je déconseille d’amener de jeunes enfants sur cette partie de randonnée.
Pour atteindre le Baou Beni, revenir à la plaque commémorative. Face à celle-ci, prendre à gauche. Pour atteindre ce lieu il vous faudra passer à travers un enchevêtrement de rochers énormes, qui constituent le Chaos de l’Imbut. Bien suivre le tracé à la peinture Blanche, car vous n’aurez aucun repère dans ce dédale de rochers où il est facile de s’égarer.
Au départ, passer deux blocs de roche, assez hauts, entourés du vide de plusieurs mètres : passage délicat. Vous serpenterez au travers de ce chaos, de bloc en bloc, perchés parfois à plusieurs mètres de haut, avec des passages d’escalade en montant ou descendant. Sur le parcours vous prendrez un passage le long d’une faille dans un bloc de roche pour arriver à une ouverture triangulaire où vous serez obligés de poser le sac. Elle mène sous un enchevêtrement de rochers formant une grotte.

Les difficultés sont terminées et il ne vous reste plus qu’à suivre le bord du Verdon pour arriver au bout du monde le Baou Beni indiqué par une pancarte . Vous ne pouvez pas aller plus loin, le Verdon se rétrécit entre deux falaises verticales. Ce lieu majestueux se mérite. Le retour se fait par le même tracé.

Pour le retour, vous avez deux possibilités : soit prendre le même chemin qu’à l’aller, conseillé pour les personnes qui ont eu par moment le vertige le long du chemin de l’Imbut lors des passages aériens, soit le chemin Vidal qui vous mènera à la D71 (option tracée sur la carte).

Dans les deux cas le début est identique. Reprendre le chemin au départ de l’Imbut jusqu’au croisement du sentier Vidal .

Le sentier Vidal est extrêmement physique, soyez extrêmement prudent ! La pente est raide dès le départ, mais le panorama est gigantesque. L’ascension s’effectue à l’aide d’un câble, pour aboutir dans un bois ou vous continuerez à grimper sur une sente en zigzag. Vous trouverez à nouveau un passage câblé pour arriver à une échelle métallique puis à nouveau un câble, dernière grosse difficulté. Après environ 1h d’effort, vous débouchez sur la D71 .

Traverser la route, cheminer à gauche sur 20m, puis prendre le chemin à droite qui monte dans le bois. Continuer tout droit ce sentier jusqu’à l’intersection avec le GR.

Ensuite prendre à nouveau à gauche et poursuivre le GR jusqu’au point de départ au Parking des Cavaliers.

Documents joints

  • Document, GPS eXchange Format, 36.4 ko
  • Document, Keyhole Markup Language, 14.3 ko