Vous êtes ici : Accueil > Randos > cabasse (var)le trou des fées, chapelle notre dame du glaive, dolmen de la (...)
Publié : 1er avril
Format PDF Enregistrer au format PDF

cabasse (var)le trou des fées, chapelle notre dame du glaive, dolmen de la gastée, tumulus..

0 vote

le circuit IGN

rando moyenne de 14kms500 en 5h45 et470m de dénivelé..
parking au centre du village(plusieurs choix, rues étroites) carrefour carces-thoronet..
Du parking, se diriger vers la Rue Jules Ferry (D13), la prendre par la droite en direction de carcès.( nous avons fait un crochet, ne pas en tenir compte) À l’intersection, prendre à gauche la route du Vallon. La suivre tout droit en effectuant le long virage et en laissant la route qui part sur la gauche juste avant. Monter la Fontaine des Romarins jusqu’à l’intersection qui marque la fin de la route goudronnée.
Emprunter la piste qui monte sur la droite(restanques murs de clôtures en pierre)Continuer tout droit jusqu’à deux pylônes et une stèle en la mémoire de la Résistance, qui a été d’ailleurs vandalisée. De là, une magnifique vue sur Cabasse, qui vous laisse entrevoir le parcours de la randonnée. Quitter la piste pour prendre le sentier qui descend légèrement sur la gauche.À la cote 341, remarquer l’Oppidum et une citerne, avec sur la droite une belle vue dans les bois. Continuer le sentier jusqu’à une première intersection et virer à droite.Poursuivre jusqu’à l’intersection située à la cote 295. Attention, avant d’arriver à la cote, ne pas prendre la sente qui descend sur la gauche (non indiquée sur la carte). Prendre la sente sur la droite en sous-bois (nombreux cairns). Continuer à descendre jusqu’à la ligne à haute tension. La suivre quelques mètres sur la droite puis bifurquer dans le sentier qui descend franchement sur la gauche : belle vue, notamment sur le parc de panneaux solaires. Après cette descente assez raide, arriver à une intersection, marquée par une ruine. Prendre à droite le sentier qui longe une vigne et la rive droite de l’Issole, jusqu’à la départementale D13. Passer le pont sur la gauche puis, après avoir traversé, continuer sur quelques mètres à droite jusqu’à une sente qui descend sur la droite en direction du lit de l’Issole. Sur la route, vous apercevrez les restes de la carrière de bauxite.Suivre ce beau sentier jusqu’à un portail de propriété privée avec, à droite, la rivière et à gauche, la falaise.

Quitter le sentier pour emprunter la sente à gauche qui monte vivement au travers du bois en direction de la falaise (ce sentier ne figure pas sur la carte IGN). Arriver au Trou des Fées, qui est en fait une habitation troglodyte (historique ci-dessous).Une échelle de grimpeur est en place, nous ne sommes pas parvenus à monter.(le tracé ign n ’estas sur à cet endroit affolement du gps à cause des grottes) À environ 100m de cette habitation, dans les taillis à gauche, une étroite grotte qui peut être explorée sur quelques mètres. Après ces explorations, poursuivre l’ascension jusqu’à une nouvelle intersection ; derrière vous, de magnifiques points de vue sur la falaise et la vallée.
Virer dans la sente qui monte vivement sur la gauche pour arriver à un magnifique belvédère avec une croix métallique blanche et une esplanade avec la Vierge et l’enfant. Vous êtes sur le site de Notre-Dame du Glaive. Sur la droite de la chapelle, le dolmen du Pont Neuf (historique ci-dessous). Faire le tour du site (merveilleux endroit pour le pique-nique).
Après être revenu à proximité de la chapelle, prendre la sente qui descend vivement en suivant les oratoires tout au long du chemin. En bas de ce sentier, vous arrivez au lieu-dit Saint- Loup. Virer à droite sur la route goudronnée, passer devant une très belle chapelle et continuer à descendre jusqu’à un carrefour.
Obliquer à droite sur cette petite route jusqu’à un nouveau carrefour, en traversant le vignoble et en passant devant le Château Réquier (vignoble).
Traverser la route pour prendre la sente qui monte en face (pas très visible). Le sentier se termine à l’orée d’un pré. Le longer par la gauche en continuant à monter. Arriver à une route que vous prendrez sur la gauche jusqu’à une fourche, vous partez à gauche. puis devant un puits à droite et vous arrivez
au dolmen de la Gastée sur votre gauche, site très bien conservé (historique ci-dessous). Reprendre le sentier quelques mètres et, au carrefour, prendre à droite le chemin qui monte légèrement. Passer devant le portail d’une propriété privée à gauche et continuer ce large chemin tout droit.
nous avons continué ce chemin passeé les maisons, les chiens, une chaîne , et arrivée au vignoble avec une vieille caravane, au fond à la bordure de la forêt pancarte dolmen en rouge, nous avons suivi la sente mal indiquée, nous n avons vu qu’un tumulus..et la descente s’est faite au jugé dans les broussailles ..

autre possibilité de descente(visorando.. Peu après la cote 336, ignorer le sentier qui part sur la droite et poursuivre jusqu’à une nouvelle intersection à la cote 326. Virer en épingle dans le sentier qui descend vivement par la droite à travers bois. À une nouvelle intersection, prendre la sente qui descend sur la gauche au travers des bois. Attention, ce sentier ne figure pas sur la carte IGN. Le suivre jusqu’au village de Cabasse. À la route, traverser le pont à droite au-dessus de l’Issole, pour arriver dans le centre ville et le parking du départ

Historique pris sur plusieurs sites internet :

Le Trou des Fées et Notre-Dame du Glaive :

Le Trou des Fées, vaste grotte dans la falaise qui domine la plaine de Saint-Loup avec au loin le village de Cabasse. Cet habitat troglodyte servait de cache et de greniers aux habitants durant chaque période trouble. On aperçoit encore les murs défensifs

Perchée à 300m, la Chapelle Notre-Dame du Glaive est bâtie au bord d’une falaise sur une colline où abonde le chêne vert. Le site offre des points de vue splendides sur les gorges de l’Issole, les massifs environnants (Maures, Bessillons, Mont Aurélien, Sainte Victoire). À l’Ouest, on surplombe le Trou aux Fées. Il y règne une sérénité impressionnante sans doute en raison de la légende à l’origine du sanctuaire.

Le sanctuaire actuel date de 1621. Une fresque peinte orne la façade principale. Elle représente une Vierge auréolée portant un bouquet de fleurs, à ses pieds des colombes. Devant la chapelle, se dresse un calvaire et une pietà (Marie tenant son fils mort dans les bras). Sur le pan Ouest de l’abside, une seconde fresque figure une croix et son chapelet.
La légende dit que le lundi de Pâques de l’an 760, les habitants de Cabasse furent attaqués par les Sarrazins. Une bataille s’engage au pied de la colline, dans la plaine de Saint-Loup. Les Cabassois implorent la Vierge Marie de leur donner la victoire. Celle-ci apparaît alors au-dessus du combat, armée d’un glaive, et met en fuite les envahisseurs. Vainqueurs, les Cabassois bâtirent sur le lieu même de l’apparition une chapelle dédiée à Marie et, depuis cette date, y organisent un pèlerinage chaque lundi de Pâques.

À proximité de la chapelle, en plein air, sont aménagés un autel et une chaire en pierres. Quelques bancs disposés en arc de cercle lui font face.

Coté Ouest, se trouve le dolmen dit du Pont Neuf, long de 3m et daté de la période du chalcolithique-bronze ancien (-2000 / - 1900 av. J.-C). A l’origine, il se trouvait sur une autre colline mais l’exploitation des carrières de bauxite a contraint de le déplacer. Fouillé par Georges Bérard, il a été reconstitué près de la chapelle en respectant son orientation. Il contenait les restes brûlés de 5 individus, ainsi qu’une pointe de flèche en bronze.

Situé dans la forêt de la Bouissière, le dolmen de la Gastée se dresse au centre d’un tumulus de 16m de diamètre sous les chênes et les pins. C’est un des plus beaux lieux de sépulture des peuplades du néolithique de la région. Il a été restauré par Georges Bérard.

Le Dolmen de la Gastée  :

Le dolmen se compose d’une dalle de couverture, de quatre dalles verticales et d’un muret en pierres sèches. La dalle de couverture a perdu 1/3 de sa surface et devait peser à l’origine plus de 5 tonnes. La dalle de chevet, très imposante, est située à l’Est et sert de pilier principal.
La chambre mortuaire (cella), de forme carrée, est divisée en son milieu par une petite dalle verticale selon une orientation Nord-Sud. A l’image du groupe des dolmens dit « du Var », la cella se trouve à un niveau inférieur au ras du sol. L’entrée est constituée par un couloir, bordé de dalles verticales. Elle est dirigée vers l’Ouest, c’est à dire vers le soleil couchant ou la mort.
Les matériaux ayant servi à l’édification du dolmen ont été prélevés aux alentours.
Lors des fouilles, furent recueillis 30 kg d’ossements humains et 1600 dents correspondant à près de 80 individus.
Le dolmen de la Gastée est daté Chalcolitique soit entre -2100 et 2000 avant JC.

Documents joints