Vous êtes ici : Accueil > Randos > roquebrune sur argens(var), le rocher, les 3 croix, la grotte de l’ermite, (...)
Publié : 1er mars
Format PDF Enregistrer au format PDF

roquebrune sur argens(var), le rocher, les 3 croix, la grotte de l’ermite, le st trou, chapelle notre dame de la roquette...

3 votes

le circuit IGN

rando difficile 9kms934 en 5h30 et 393m de dénivelé, parking sur le chemin de la roquette, à roquebrune, départ du sentier bleu, qui va aux 3 croix, avec des passages techniques, 4 chaînes pour sécurisé., il faut souvent mettre les mains, épuisant et ceci jusqu’aux croix..avec un point de vue formidable..
on poursuit la crête, on suit le sentier bleu toujours , passage délicat toujours pour rejoindre une jolie forêt de chênes, avec des restes d’habitation sans doute pour ramasser le chêne liège puis la grotte de l’ermite qui n’y habite plus mais toujours équipée ...
on redescend le vallon caillouteux pour se diriger vers le st trou, puis on part à gauche pour suivre la paroi, et plus loin l’escalader, redescendre un peu pour rejoindre le canyon, et le traverser, puis descendre vers les ruines de la chapelle notre dame de la roquette, au passage, sur le côté, une faille dans la paroi nous mène à un puits puis petit abri (est ce le st trou ??)
puis descente vers la route et retour au parking, manque de temps par rapport au couvre feu..
Le Rocher de Roquebrune (373 mètres), c’est un peu l’Ayers Rock du Var. Sa couleur rouge, ses parois verticales, ses légendes et ses adorateurs. On y trouvait même en plus un ermite (qui a vécu dans une grotte aménagée durant trente ans). En fait, le rocher révèle une structure assez variée et chaotique. D’un point de vue géologique, il est constitué de gneiss, de granit et de lave acide solidifiée.
C’est l’importante concentration d’oxyde de fer dans sa roche qui lui donne cet aspect légèrement rougeâtre. Sa topologie est assez tourmentée puisque l’on y trouve des zones plates au nord, des rochers déchiquetés, des falaises abruptes, des crevasses et autres failles, ainsi que des oueds à sa base sud. De par sa situation géographique et la diversité de son sol, il abrite une grande variété d’espèces végétales et animales habituées aux milieux humides comme aux milieux plus secs : grands-ducs, tortues, lézards ocellés, grenouilles, serpents, sangliers, cistes, peupliers, pins, houx, figuiers de Barbarie, maquis,...
Non loin de Notre Dame de la Roquette, se trouve la faille la plus connue du rocher, le Saint Trou. Il est l’une des trois failles du rocher. Attention : seules les personnes minces, agiles et ne souffrant pas de l’obscurité et de claustrophobie sont aptes à la traverser tant elle est étroite, peu aisée, longue et sombre (lampes torches obligatoires).

légende du st trou

Documents joints

  • Document, GPS eXchange Format, 159.2 ko
  • Document, Keyhole Markup Language, 61.3 ko
  • Document, GPS eXchange Format, 1.6 ko